Vitraux du Moyen - Age à Aujourd’hui

lundi 14 avril 2008 14:00
HOTEL DROUOT Salle 10
Informations sur la vente
Vitraux du Moyen - Age à Aujourd'hui Dont un exceptionnel plafonnier dans l'esprit de Wedgwood provenant d'un château anglais Exceptionnel ensemble de végétation par sa qualité et le nombre de panneaux Vitrail provenant de la résidence Parisienne de l'ancien Président ivoirien Houphouët-Bouany Maquettes et projets de vitraux : Par : A. Bernard, Debert, Gruber, Gilhodez, Hommel, Imberton, Lorin, Lobin, Mauméjean, Maintenant, Sarazin, Tatre... EXPERT : FRANÇOIS DE LAVAISSIÈRE CHÂTEAU DE POUZILHAC 30210 POUZILHAC TEL +33 (0)6 07 80 51 18 E.MAIL EXPERT@LAVAISSIERE.COM EXPOSITIONS PUBLIQUES : A DROUOT - RICHELIEU en SALLE 10 SAMEDI 12 AVRIL DE 11H À 18H & LE LUNDI 14 AVRIL DE 11H A 12H TÉLÉPHONE PENDANT L'EXPO & LA VENTE + 33 (0)1 48 00 20 10 TOUS LES LOTS SONT VISIBLES SUR WWW. RIEUNIER-ASSOCIES.COM
Conditions de ventes
La vente se fera au comptant. Les acquéreurs paieront en sus des enchères par lot et sans dégressivité les frais suivants : 20% HT soit 23,92% TTC (dont 19,60% de TVA) La vacation sera conduite en Euros. En cas de paiement par chèque par l'adjudicataire, le transfert de propriété de l'objet n'aura lieu qu'après encaissement du chèque. L'adjudicataire le plus offrant et dernier enchérisseur, aura l'obligation de payer comptant et de remettre ses nom et adresse. Conformément à la loi, les indications portées sur le catalogue engagent la responsabilité du commissaire- priseur et de l'Expert, compte tenu des rectifications au moment de la présentation de l'objet et portées au procès-verbal de la vente. Les descriptions des lots résultant du catalogue de la vente, des rapports d'état, des étiquettes, des avis écrits ou oraux constituent l'expression par Rieunier & Associés de sa perception des lots et non l'affirmation d'un fait. A ce titre, ces descriptions n'ont aucune valeur de preuve. Toutes les indications relatives à un incident, un accident, une restauration, une mesure conservatoire affectant un lot sont communiquées afin de faciliter son inspection par l'acheteur potentiel et restent soumises à l'entière appréciation de ce dernier. L'absence d'indication relative à un incident, un accident, une restauration ou une mesure conservatoire n'implique nullement qu'un lot soit exempt de tout défaut, de toute restauration ou de toute mesure conservatoire. Une référence à un défaut, à une restauration ou à une mesure conservatoire en particulier n'implique pas l'absence d'autres défauts, restaurations ou mesures conservatoires. A défaut de paiement en espèces ou par chèque, l'objet pourra être remis en adjudication sur folle enchère immédiatement ou à la première opportunité. Les lots vendus seront remis aux adjudicataires une fois que le règlement complet est été perçu par le commissaire-priseur. Une fois l'adjudication prononcée, les objets adjugés sont placés sous l'entière responsabilité des acquéreurs. Les différentes manutentions, emballages, transferts et magasinage de l'objet n'engagent pas la responsabilité du Commissaire-Priseur. Tout transport et le magasinage sont à la charge et sous la responsabilité de l'adjudicataire. Enchères par téléphone : si vous souhaitez enchérir par téléphone, il convient d'en faire la demande par écrit accompagnée d'un relevé d'identité bancaire au plus tard quatre jours avant la vente. Les commissaires-priseurs et les Experts se chargent d'exécuter gratuitement les ordres d'achat qui leur sont confiés, en particulier pour les amateurs ne pouvant assister à la vente. Les ordres d'achat sont une facilité pour les clients, le commissaire-priseur n'est pas responsable pour avoir manqué d'exécuter un ordre par erreur ou pour toute autre cause. L'ordre du catalogue sera suivi, toutefois le commissaire-priseur se réserve le droit de réunir ou de diviser des lots. Les dimensions sont données à titre indicatif. Aucune réclamation ne sera possible pour les restaurations d'usage, les petits accidents, l'exposition ayant permis un examen ayant permis des objets présentés. Les remises en plombs ne sont pas toujours indiqués car sont considérés comme mesures conservatoires n'entraînant pas de dépréciation de l'oeuvre.